Actualité

Les trésors du Vietnam : tout savoir sur nos actions

orphelinat de Long Hoa à Hô Chi Minh-Ville

Le Vietnam est un pays magnifique à l’économie florissante. Se relevant avec force et courage des conflits qui ont marqué son histoire, il lutte au quotidien pour combattre la pauvreté qui touche encore certains de ses citoyens. Pauvreté qui mettrait encore plus d’enfants en danger s’il n’y avait pas des établissements comme l’orphelinat de Long Hoa pour les protéger.

Le Vietnam, un pays au passé douloureux qui lutte sans relâche contre la pauvreté

Un pays qui a su se relever

Le Vietnam est considéré comme le nouveau dragon d’Asie du Sud Est grâce aux défis qu’il a su relever.
Le pays a été terriblement impacté par les conflits qui se sont déroulés sur son territoire au cours du siècle dernier : occupation japonaise en Indochine, Guerre d’Indochine contre l’occupation française, Guerre du Vietnam contre l’armée américaine, conflit Hmong, Guerre contre le Cambodge, Guerre sino-vietnamienne et conflit frontalier entre le Laos et la Thaïlande.
Si l’on ajoute les catastrophes naturelles qui le frappent périodiquement, en particulier les inondations, il est évident que relever économiquement le pays s’avère être une tâche particulièrement difficile.
C’est cependant ce qu’ont réussi à faire les politiques économiques qui se succèdent depuis le « Doi Moi » ou « politique du renouveau ». Sa mise en œuvre en 1986 a permis au pays de connaître un développement fort et continu. La croissance économique du Vietnam dépasse désormais celle de la Chine.

La lutte contre la pauvreté

Les efforts et résultats sont impressionnants tant sur le plan de la relance économique que celui de la lutte contre la pauvreté.
En 2016, on estimait à 2 % la part de population touchée par l’extrême pauvreté et à près de 10 % celle vivant en dessous du seuil de pauvreté. Il est toutefois à souligner qu’elle était de plus de 20 % en 2010 ce qui démontre que les efforts entrepris portent leurs fruits.
L’essor de ce nouveau dragon de l’Asie du Sud Est n’est pas sans créer de nouvelles problématiques. Comment éradiquer l’extrême pauvreté, qui touche encore un pourcentage non négligeable de Vietnamiens, et assurer une sécurité économique fiable à la partie de population qui n’est plus économiquement vulnérable, ainsi qu’à la classe moyenne ?
L’essor démographique que connaît le pays accentue d’autant plus ces problématiques. Le Vietnam est un pays jeune, dont la tranche d’âge de 0 à 14 ans représente un quart de la population totale.
Malgré toutes les politiques menées en faveur des enfants, comme l’accès gratuit aux soins pour les moins de 6 ans ou l’école publique gratuite qui permet la scolarisation de 96 % des enfants de moins de 12 ans, les efforts entrepris ne sont pas encore totalement suffisants pour mettre tous les enfants à l’abri de le l’extrême pauvreté.

On voit ainsi des enfants livrés à eux-mêmes dans les rues des grandes villes, loin des structures familiales traditionnelles et protectrices. Ce sont des proies faciles à tous les trafics.
Main-d’œuvre facilement exploitable, leur vulnérabilité en fait les victimes d’exploitations et trafics en tous genres. Les enfants doivent faire face aux menaces que représentent les réseaux de prostitution infantile malgré leur totale interdiction. En parallèle aux risques de prostitution locale, il existe de véritables réseaux de traite qui exportent ces enfants vers l’étranger, le Cambodge notamment, et qui continuent d’exister malgré les efforts entrepris pour les éradiquer.
Il est aussi important de noter qu’on estime à 12 % le nombre d’enfants non déclarés, car nés hors mariages ou dans des lieux ne facilitant pas l’accès à l’enregistrement de leur État civil, ce qui les rend apatrides et invisibles et ne permet que difficilement leur intégration dans la société vietnamienne.

Heureusement des solutions existent

Pour lutter contre cet état de fait, et protéger ces enfants, des institutions et orphelinats se sont donné pour mission de les protéger et de pourvoir à leurs besoins élémentaires jusqu’à ce qu’ils atteignent l’âge adulte.
Pour y parvenir, il n’est pas rare que ces établissements s’ouvrent aux visiteurs vietnamiens comme étrangers. C’est une chance supplémentaire de découvrir le monde par la mise en place de soutien pédagogique ou de moments de partage.
Les dons ont une importance vitale pour ces établissements, car représentant souvent la seule ressource dont ils bénéficient pour prendre soin des enfants.
Il se peut également que ces enfants trouvent un avenir dans une nouvelle famille si toutes les obligations légales sont réunies et que l’enfant est adoptable.

Parmi ces établissements se trouve l’Orphelinat de Long Hoa.

L’orphelinat de Long Hoa à Hô Chi Minh-Ville

C’est en 1902 que fut fondé le monastère bouddhiste de Long Hoa à Hô Chi Minh-Ville, appelée alors Saigon, dans le 7e district.
En 1995, face à la situation économique et la présence dans les rues d’Hô Chi Minh d’enfants livrés à eux-mêmes, les moines de Long Hoa décidèrent de leur venir en aide et d’établir un orphelinat pour les protéger et leur permettre de grandir sereinement.
L’orphelinat de Long Hoa, sous le regard bienveillant du vénérable Thích Tâm Tài, prend en charge une centaine de garçons âgés de 3 à 18 ans et parfois plus. Les enfants sont souvent déposés par leurs parents eux-mêmes, car n’ayant pas les moyens leur permettant d’élever leurs enfants dignement. Ils trouvent auprès de moines de l’orphelinat un moyen de ne pas les laisser livrés aux dangers de la rue.

L’orphelinat leur offre un toit pour les abriter, un lieu pour dormir, des repas pour ne pas souffrir de la faim et surtout toute une communauté pour aider les enfants à grandir et à s’épanouir malgré le peu de moyens dont ils bénéficient.
L’orphelinat de Long Hoa ne bénéficie d’aucune aide de l’État. Les enfants sont pris en charge grâce aux dons et à la générosité des visiteurs et des associations qui le soutiennent, et aux recettes issues de la vente d’eau purifiée que proposent les moines.

Les enfants sont pris en charge jusqu’à leur insertion dans la vie adulte

Chaque enfant est scolarisé à l’école publique. Tous les matins, les enfants de Long Hoa partent en uniforme d’écolier vers l’école publique dont ils dépendent et reviennent le soir. Cela leur permet de demeurer totalement intégrés dans la vie sociale locale et de ne pas les couper du monde dans lequel ils évoluent et seront amenés plus tard à jouer un rôle.
Pour que leur intégration se passe au mieux, les enfants sont souvent pris en charge le temps complet de leurs études et apprentissage jusqu’à leur entrée dans la vie active (indépendance économique, mariage).

L’orphelinat de Long Hoa a besoin de dons pour lui permettre de continuer à prendre soin des enfants

Parfois, des visiteurs franchissent les portes du temple les bras chargés de valises. Valises remplies de jouets, vêtements, chaussures ou cahiers. Tout ce qui peut être nécessaire à des enfants en pleine croissance et devant s’épanouir dans une vie communautaire difficile à cet âge. C’est aux aînés qu’incombe la tâche d’aider les plus jeunes à y parvenir. Deux aînés sont devenus les superviseurs de l’orphelinat. D’autres ont quitté l’orphelinat, mais reviennent régulièrement pour offrir des repas pour les fêtes.

Leur vie sur place reste rudimentaire. L’enfant dispose d’un lit très simple et peu confortable, ainsi que d’une petite natte qui sera son endroit « à lui » pour pouvoir dormir et étudier. Le reste de ses effets dépend de la générosité des visiteurs et donateurs.

Régulièrement, des bénévoles viennent illuminer leurs journées en leur préparant de bons repas, en leur donnant des cours ou tout simplement en passant un peu de temps avec eux sous la surveillance bienveillante des moines et des adultes responsables de l’Orphelinat.

Ainsi chaque don, chaque cadeau, permet à ces petits pensionnaires de bénéficier d’un peu plus de bonheur et de joie dans leur vie d’enfant.

Les Trésors du Vietnam ont décidé d’apporter leur contribution à l’Orphelinat de Long Hoa

Touché par la vie de ces enfants qui portent tout l’espoir de la jeunesse dans leurs yeux, les Trésors du Vietnam ont décidé de contribuer régulièrement au financement d’actions menées en faveur des pensionnaires de l’Orphelinat de Long Hoa.

Grâce à l’aide de Caroline, vivant sur place, nous bénéficions d’un véritable relai entre le temple et toute la communauté des Trésors du Vietnam. Son travail in situ et sa générosité permettent à ces petits pensionnaires de retrouver toute leur joie d’enfant à chacune de ses visites.

Les ventes que nous réalisons dans le cadre du site des Trésors du Vietnam nous ont déjà permis de distribuer des petits moments de bonheur à ces enfants. Nous tenons tout particulièrement à les accompagner dans ces moments que ponctuent traditionnellement les fêtes familiales dont ils ne peuvent malheureusement pas bénéficier.

Nous avons eu ainsi la joie de voir leurs sourires gourmands à Noël dernier quand les ventes que nous avions réalisées nous ont permis de leur distribuer des sacs de chocolats par l’intermédiaire de Caroline. Moments immortalisés grâce au photographe Ngô Phong Vủ.

Et ce sont ces mêmes regards pleins de vie et de joies enfantines qui ont accueilli Caroline en février quand elle a pu leur offrir les fameuses enveloppes rouges, contenant une petite somme d’argent si importante pour chacun, à l’occasion de la fête du Têt (le Nouvel An vietnamien), et qui symbolisent la chance, le bonheur et la fortune pour la nouvelle année qui commence.

Ces actions ne sont possibles que grâce à vous !

Nous vous remercions chaleureusement, car par nos actions sur place, nous ne faisons que relayer votre générosité.
Chaque fois que cela est possible, quand la somme récoltée le permet, les Trésors du Vietnam viennent en soutien au Vietnam qui lui donne tant !

Des projets pour l’avenir

Nous espérons contribuer à emmener toujours plus d’enfants vers la vie sereine qu’ils méritent. Nous essayons ainsi de leur apporter un peu de joie et des petits plaisirs chaque fois que cela est possible et nous nous efforcerons d’être là pour tous les moments de partage qui ponctuent la vie de tous.

Nous comptons également pouvoir apporter bientôt une aide concrète en cas de catastrophe naturelle comme les dernières inondations d’octobre dernier.

C’est ensemble que nous y parviendrons !

Grâce à votre présence, à vos encouragements, votre soutien, nous savons que tout cela est possible. Ensemble, nous réaliserons les rêves de ces enfants !
Ensemble, nous pourrons redonner à ce pays que nous aimons tant un peu de ce qu’il nous offre chaque jour !

Alors, continuons à bâtir ce projet et n’hésitez pas à partager autour de vous, à vous abonner à notre newsletter et à nous retrouver sur notre page Facebook pour pouvoir en discuter.

L’équipe des Trésors du Vietnam

Retour à la liste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *